El CamachoChange la langue en françaisCambie la lengua al españolChange language to English
Vida NaturalLivre d'Or
KokopelliVistaKokopelli
NousFincaEnergieBoutiqueReferencesGallerieVideosContacts-DirectionsLa Veguetta de la Piedra

Petite histoire

Stéphane et Claire

Moya

Crudivorisme

Ecologie

Le crudivorisme est avant tout bien plus qu'un régime alimentaire. Ce n'est pas juste une façon de manger. C'est un mode de vie, une façon de penser le monde, de se sentir plus proche de la nature, de son milieu ambiant et de ses instincts naturels. Vivre le crudivorisme dans un milieu urbain tient de l'exploit. Un mode de vie cru fait ressentir inconsciemment un besoin de verdure, d'air frais et pur, d'eau fraîche qui coule naturellement, du bruit du vent dans les branches. Les bruits modernes, les agressions visuelles lumineuses et publicitaires, les odeurs urbaines, deviennent insupportables. Pour vivre ce mode de vie pleinement, et profiter de chaque instant de la courte vie qui nous est offerte par la Nature, il faut vivre avec elle, et pas en marge. Il faut se dé-marginaliser de la Nature, et reprendre sa place d'Homme.

L'animal Homme a oublié ses origines. Nombreux sont ceux qui vivent dans des milieux inadéquats à leur épanouissement physique et psychologique, et qui cherchent en vain un moyen d'y échapper à travers la consommation, l'alcool, l'argent, les médicaments, ou bien la drogue. Un mode de vie simple et naturel permet de résoudre la plupart des maux de notre société moderne, comme la dépression, l'égoïsme ou l'avarice.

Mais ce mode de vie permet aussi de vivre en respectant son environnement. Une réponse à l'échelle individuelle aux problèmes écologiques de notre société moderne. Une vie plus simple, avec moins de gaspillage quotidien engendré par la consommation. L'alimentation a un impact écologique plus important qu’il n’y paraît. Une alimentation végétarienne permet de diviser par dix la quantité d'énergie utilisée pour produire sa nourriture. En effet il faut dix fois plus de ressources et d'énergie pour produire 1 kilo de protéines de bétail que de végétaux (le bétail doit manger, boire, etc). Plus écologique encore, le crudivorisme végétarien, base sur une alimentation fraîche, donc locale, permet de diminuer les coûts écologiques de transport des produits, de transformation, et les emballages. Une voie que le monde moderne devrait étudier de plus près au lieu de continuer à promouvoir un mode d'alimentation destructeur, tout en criant aux problèmes écologiques évidents.

Toute personne inquiète pour l'environnement devrait penser tout d'abord à son impact personnel. Son régime alimentaire, son rythme de vie, son utilisation des ressources à des fins personnelles etc. Le crudivorisme est une voie parmi d'autres. C'est celle que nous avons choisie pour vivre. Nous espérons que notre exemple permettra à certaines personnes de se poser les bonnes questions qui s'imposent dans notre monde pour les années à venir, avant qu'on ait vraiment les pieds dans l'eau!

Site réalisé par Stephane